La gestion de la forêt

Depuis 1999 et jusqu’à 2018, la forêt communale est gérée sous le régime forestier. Le programme d’aménagement est voté pour 20 ans entre l'ONF et la commune de Champlitte.

Pour Champlitte et ses communes associées, la forêt constitue une des 1ères sources de revenus. 

 

La commune, propriétaire de la forêt 

- dispose du pouvoir judiciaire : le maire, officier de police judiciaire, et le garde forestier sont habilités à sanctionner.

- décide des orientations stratégiques pour la forêt et approuve l'aménagement forestier.

- décide du programme des coupes, de la destination et du mode de vente des bois.

- décide du programme des travaux à réaliser et en est le maître d'ouvrage par l'intermédiaire de ses garants, Daniel Godard, Jean Gervasoni et Philippe Martaresche, élus par le conseil municipal d’avril 2008, ou du responsable ONF de la forêt.


La forêt communale est gérée par l'ONF 

Dans ce cadre, l'ONF :

- assure la surveillance foncière et la surveillance générale (police forestière, chasse, nature),

- élabore et propose l'aménagement, veille à son application et encadre la gestion courante,

- met en vente les bois, prépare les ventes, identifie les parcelles, marque et contrôle les exploitations,

- propose le programme annuel des travaux et veille à leur cohérence avec l'aménagement.

 

À titre d'exemple, à Champlitte les coupes exploitables sont numérotées de 1 à 123, de 164 à 171 et de 185 à 213.

La vente des bois a lieu annuellement à Gray entre septembre et octobre.

En 2011, elle s'est tenue le mardi 25 octobre.

 

Les coupes sont de 3 types 

Coupe de régénération : coupe à blanc (rase). Elle permet aux semis naturels de chênes et de hêtres de pousser et à la forêt de se régénérer. Ces coupes se font sur plusieurs années : les affouagistes nettoient le sous bois. Les années suivantes, les hêtres et enfin les chênes seront abattus après vérification de la glandée.

Coupe d'amélioration : elles sont proposées aux affouagistes qui abattent les petites futaies marquées d'une croix (moins de 25 cm de diamètre) et qui débitent les têtes d'arbres abattus par les marchands de bois. Elles participent à l’entretien régulier de la forêt.

Coupe de taillis avec cloisonnement : elles sont destinées aux marchands de bois ou aux affouagistes. Ce ne sont pas des coupes à blanc. les cloisonnements sont des chemins de débardage.